Equipe redactionnelle visiomaths

Le service « Mes classes virtuelles » du CNED évolue ! Un nouveau service de classes virtuelles est mis à disposition de la communauté éducative à compter du 6 juin 2022.

La solution retenue par l’Education Nationale prend appui sur le logiciel libre BigBlueButton (BBB). Il deviendra le service de référence à partir de la rentrée 2022, compte tenu de l’arrêt programmé pour fin juillet 2022 du service « Mes classes virtuelles » du CNED.

Le service de classes virtuelles permet la communication de plusieurs dizaines de personnes dans un même salon….

Parmi les fonctionnalités proposées, l’utilisateur dispose en particulier de :

  • La fonctionnalité de partage d’écran ou de partage d’un document durant la session
  • Un tableau blanc permettant d’annoter les documents ;
  • Un outil de prise de notes collaborative ;

Dans ce contexte, visiomaths utilisera également cette solution dès cet été

Pour garantir un enseignement de mathématiques pour tous les élèves jusqu’à la fin de la classe de 1ère, le ministre a décidé de réintroduire dès la rentrée 2022 un enseignement de mathématiques dans le tronc commun. Cela à raison d’une heure et demie par semaine.

À titre transitoire, pour l’année scolaire 2022-2023, cet enseignement sera ouvert dans tous les lycées et proposé à titre facultatif aux élèves de classe de première générale qui n’auront pas choisi la spécialité mathématique.

Cet enseignement sera intégré à l’enseignement scientifique permettant ainsi de conserver sa dimension interdisciplinaire. Il sera évalué dans le cadre du contrôle continu, sans modification du coefficient actuellement attribué à l’enseignement scientifique (coefficient 3 pour l’année de première). 

Il fera l’objet d’un programme spécifique qui sera publié à la fin du mois de juin. 

Grâce à la mise en place de ce nouvel enseignement en 2022, tous les élèves qui le souhaitent bénéficieront donc dès la rentrée d’un enseignement en mathématiques jusqu’à la fin de la classe de première. 
L’introduction de cet enseignement facultatif ne constitue pas une « alternative » à la spécialité mathématiques. 
Il est donc important que les élèves qui, du fait de leurs compétences et de leurs projets d’orientation, ont choisi cette spécialité, ne le considèrent pas comme tel. 

Il permettra en revanche aux non-spécialistes de consolider l’apprentissage et la maîtrise des notions fondamentales, voire, le cas échéant, de poursuivre avec l’option mathématiques complémentaires en terminale. 

  • Pour se remettre à niveau.

Les vacances sont la période idéale pour prendre le temps de revoir de façon ludique les notions mal assimilées afin de ne pas accumuler de retard l’année suivante.

  •  Pour entretenir ses connaissances.

Sans entrainement, le cerveau oublie vite ! Revoir régulièrement avec son coach de mathématiques, les notions importantes, lui permet de les ancrer durablement dans la mémoire.

  • Pour préparer la nouvelle année.

Approfondir tranquillement les notions vues permet de se préparer avec sérénité à acquérir les nouvelles compétences de l’année prochaine.

Tous les coachs de visiomaths sont expérimentés pour que ces moments de révision restent joyeux et détendus.

Sans répétition, notre mémoire oublie 80% de l’information après seulement deux jours !

En révisant régulièrement : idéalement le soir, puis le lendemain et enfin la veille du prochain cours ; les traces en mémoire courte sont converties en mémoire longue.

On commence la séance de révision en relisant attentivement son cours. On referme son cahier puis on écrit tout ce que l’on a retenu de la leçon sur une feuille blanche. Ensuite, on compare sa feuille et son cours.

Ensuite seulement on refait les exercices d’application directe et on compare avec la correction. C’est la seule façon de voir si l’on a bien compris un raisonnement. Cela permet de l’utiliser et de se l’approprier.

Il est important de ne pas regarder trop tôt la correction.  » Sécher sur un problème  » est la meilleure façon de le comprendre.

Un dernier point : Essayer de refaire les démonstrations. C’est une très bonne méthode pour comprendre les concepts mathématiques. De plus, elles utilisent souvent des techniques dont on a besoin pour résoudre des exercices plus simples. On fait d’une pierre deux coups !